L’accusé Juré À Son Propre Procès

Les lecteurs du journal du Midi La Provence s’amuseront par le cas d’un criminel accusé qui est invité à servir de juré dans sa propre procès:

Un Aixois doit comparaître en septembre devant la cour d’assises, il est suspecté d’avoir commis un meurtre

C’est statistiquement impensable. Mais c’est arrivé. Détenu provisoirement à la maison d’arrêt de Luynes pour un homicide volontaire à Aix-en-Provence, Pierre Piasco, 55ans, devrait comparaître en septembre devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône. Ironie du sort, l’accusé a reçu, voilà quatre jours, une convocation pour être juré d’assises… lors de cette même session. On peut bien évidemment spéculer: Pierre Piasco se condamnera-t-il ? Ou bien se déclarera-t-il innocent du crime dont il est accusé ? L’auteur présumé des faits sera-t-il, le jour de son procès, dans le box des accusés ? Ou bien assis près du présidentde la cour ? Voilà une situation que la justice n’est pas -encore- en mesure de démêler.

“Autant dire, confie son avocat aixois Jean-Louis Keita, qu’il a toutes les chances de figurer comme juré à son propre procèsd’assises.” Dans un sourire, le bâtonnier souligne d’ailleurs : “On comprend aisément qu’il ne peut être juge et partie… Il souhaiterait donc comparaître à un autre moment”. Sans perdre un instant, le conseil a demandé avec gourmandise à la justice la remise en liberté de Pierre Piasco, afin que celui-ci puisse “se préparer dans les meilleures conditions à juger, car il souhaite bien entendu accomplir ses obligations citoyennes”.

Toujours selon son avocat, Pierre Piasco devrait, séance tenante, répondre à la Mairie d’Aix-en-Provence, qui a procédé la semaine dernière au tirage au sort, qu’il est “tout à fait prêt à assumer son devoir”. Car même si, de source judiciaire, le suspect a été désigné comme l’auteur des coups de feu par plusieurs témoins le soir du crime et qu'”il a été trouvé porteur du 357 Smith et Wesson utilisé pour commettre ce crime”, “il demeure présumé innocent” , plaide déjà maître Keita. La loi stipule que Pierre Piasco peut demander à être dispensé des fonctions de juré “pour motif grave”. Le fait d’être accusé du crime qu’il devrait juger suffira-t-il ? Pour l’avocat du principal intéressé, nul doute que Pierre Piasco sera récusé.

LES FAITS
Une dispute, dans le bar Le Forum, a tourné au drame le 1er décembre 2006. De source judiciaire, on a refusé de servir de l’alcool à Pierre Piasco, qui s’est emporté et est sorti du bar, avant de tirer un coup de feu dans la vitrine. Christian Vaidié serait sorti pour désarmer Piasco. Un autre coup de feu est parti, Christian Vaidié a été tué sur le coup.

Voir aussi et ceci

Comments are closed.